Le 2 avril Belorado Ma routine

San Domingo-Belorados 28 km.

compostelle
Je suis parti depuis 10 jours, assez longemps pour développer ma routine journalière.

Je me lève à 6 heures 15 pour pouvoir partir tôt. Il est agréable de traverser un village pendant que ses habitants dorment. Je suis l’étranger qui quitte les lieux; ni vu, ni connu.

Je prends mon déjeuner, composé de fruits, quelques bars tendres et du pain avec de la confiture. Il manque mon café, c’est ma quête du matin. Pour prendre ma ration de caféine, je dois trouver un bistro sur le chemin. Il arrive que je marche 10 kilomètres avant d'en trouver un.

Je marche pendant quatre heures d'affilée. J'arrête une vingtaine de minutes pour prendre une collation et je continue la randonnée pour un autre deux heures.

J’arrive à l’auberge vers 13 heures. Je lave mon linge à la main et, si la température le permet, je l’étends sur la corde à linge, sinon j’essaie de me trouver un coin sur le calorifère. C’est important de faire le lavage le plus tôt possible pour donner le temps aux vêtements de sècher. Avoir des chausettes sèches pour le lendemain est essentiel pour prévenir les ampoules.

Dès que je peux, je prends une douche, car si j'attends trop, il n'y aura plus d'eau chaude. Une douche d’eau froide, après 25 km de marche, vous transforme en bloc de glace ! Si vous ne me croyez pas, essayez, vous verrez bien !

Pour dîner , je m’achète ce qu’il faut pour faire un « sous-marin » ou pour mes amis français, un sandwich. puis, je fais la sieste. Eh oui ! on est en Espagne.

Je visite les lieux et je trouve souvent un café internet où j'écris des courriels à ma famille.

Enfin , Je vais me coucher et je dors profondément.

Etape suivante