Le 28 mars 2004 Estella le petit pois

Ce matin, il neige. Je marche comme un moine dans le silence, d’un pas tranquille sûr et doux.

compostelle
Une phrase me traverse l’esprit : " l’homme qui savoure toutes les nuances d’un petit pois n’est-il pas plus heureux que celui qui se plaint que son filet mignon n’est pas cuit à point ? "

Cet après-midi, il pleut, une journée froide, difficile, mais je suis heureux, toujours heureux, peu importe la température. Après cette longue marche sous la pluie et la neige, je savoure toutes les nuances de mon verre de vin. C’est le meilleur que je n’ai jamais pris, un vin maison de 1 $.

compostelle
Les pèlerins.

Il y a Diana, la Londonienne qui est née à Londres pour de vrai et qui vit à Londres en ce moment. C’est une chanteuse d’opéra de trente-cinq ans qui est drôle et sympathique. Je suis allé prendre une bière avec elle à Estella. Le soir, elle nous faisait du bon thé. Elle nous a donné les notions de base du : « comment faire un bon thé », j’ai malheureusement oublié les parties les plus importantes, je me souviens juste qu’il ne faut pas que l’eau bout !

Il y a Jonathan et son père, Jonathan marche avec son père depuis le début. Le trajet est difficile parce qu’il a beaucoup plu. Son père est fatigué et réussit à suivre la cadence difficilement, il a beaucoup d’ampoules. J’ai remarqué que quand je parle à Jonathan, il est souvent mal à l’aise. J’ai l’impression qu’il pense qu’on le voit comme un fils à papa (évidemment, il n’a rien d’un fils à papa). Cette impression est partagée par Diana la Londonienne. Après notre bière prise a Estella, nous rentrons à l’auberge et nous le croisons par hasard. Il nous dit que la journée a été particulièrement difficile pour son père et semble un peu découragé. Je le réconforte en lui disant que j’ai beaucoup d’admiration pour ce qu’il fait. Je lui dis que malgré les difficultés, il a beaucoup de chance de pouvoir marcher avec son père. Diana lui dit qu’elle aurait adoré pouvoir le faire avec son père, mais que ce n’était plus possible. Sur ce, il est ému et Diana le prend dans ces bras en lui donnant une tape dans le dos et ils s’en vont souper. C’était la dernière fois que je vis Jonathan, son père et Diana qui ont tous décidé de faire des étapes plus courtes.

Etape suivante